Alexandre Johan
Astrologie traditionnelle & sidérale Consultation, conseil et formation

L'astrologie sidérale

Avant de définir ce qu’est l’astrologie sidérale, et même l’astrologie tropicale, il est important de revenir sur ce qu’est l’astrologie.

Il est vrai que nous avons l’habitude de voir des horoscopes, qui sont d’ailleurs souvent considérés comme des distractions, et nous plaisantons souvent à propos des qualités et défauts supposés de tel ou tel signe du zodiaque.

D’ailleurs, je ne connais personne qui ne connaisse pas son signe astrologique, même si bien peu de gens savent en réalité à quoi il correspond, sur le plan astronomique et astrologique.

Pour comprendre ce qu’est l’astrologie, je vous propose de découvrir son étymologie, c’est-à-dire la racine ancienne qui a donné naissance à ce mot.

En effet, l’étymologie d’un mot va nous renseigner sur sa signification réelle et profonde.

« astrologie » vient du grec, « astron » qui signifie astres...

Le mot « astrologie » vient du grec, « astron » qui signifie astres et de « logos » qui signifie discours.

L’astrologie est donc l’art qui consiste à tirer un discours ou un jugement grâce aux astres qui se trouvent dans le ciel, et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’astronomie et astrologie sont restés étroitement liés durant des millénaires.

Les grands astrologues des temps passés, des Chaldéens aux Grecs, en passant par les Égyptiens et les Arabes étaient aussi de grands astronomes et de fins observateurs du ciel, et c’est d’ailleurs grâce à leur observation, que les bases de l’astronomie et de l’astrologie ont pu voir le jour et nous être transmises au travers des âges.

Il est donc clair et évident que l’astrologie est née de l’observation du ciel par nos ancêtres, et qu’il serait donc très étrange que votre thème astral ne soit pas conforme au ciel tel qu’il était réellement au moment de votre naissance.

Alors pourquoi en est-il autrement ?

L’astrologie telle que vous la connaissez et qui est appelé astrologie tropicale ne se base plus la position réelle des planètes au moment de votre naissance, car le zodiaque tropical ne correspond plus du tout aux 12 constellations du ciel qui portent le même non.

En d’autres termes, si vous pensez être Lion, c’est-à-dire que le Soleil se trouvait dans le signe du Lion au moment de votre naissance, eh bien il y a fort à parier qu’en réalité, au moment de votre naissance, le Soleil se trouvait dans la constellation du Cancer.

Ce fait, étrange et peu connu s’explique par le fait que notre astrologie occidentale se fonde en grande partie sur l’héritage culturel et scientifique du monde gréco-romain ; nous y reviendrons dans quelques lignes.

Avant de vous parler du zodiaque des étoiles et de l’astrologie sidérale, il faut d’abord comprendre le système astrologique utilisé par la plupart des astrologues occidentaux, même s’il est heureux de constater que l’astrologie sidérale se répand de plus en plus dans nos contrées.

Zodiaque sidéral

En astrologie tropicale, le début du zodiaque, c’est-à-dire le 0° du Bélier n’est pas défini par rapport aux étoiles de la constellation du Bélier mais par l’emplacement du point vernal qui est le point d’intersection entre l’équateur céleste et l’écliptique.

Autrement dit, les positions dans le zodiaque utilisées par la plupart des astrologues en zodiaque tropical ne correspondent plus du tout à ce que l’on peut observer dans le ciel.

Voilà pourquoi, très régulièrement, des publications dans les journaux ou les réseaux sociaux vous expliquent que vous n’êtes peut-être pas du signe que vous pensez, et qu’une nouvelle astrologie a fait son apparition…

Quelle nouvelle !!

Le premier thème astral connu remonte au Vème siècle av J-C, il fut établi pour la date du 29 avril en 410 av J-C pour la ville de Nippur, sur la base du zodiaque sidéral, c’est-à-dire que le thème astral le plus ancien que nous ayons retrouvé utilise l’astrologie sidérale et il découpe déjà le ciel en 12 secteurs de 30° chacun : les 12 signes du zodiaque.

L’astrologie tropicale, basée sur les saisons, fut quant à elle propagée par l’astrologie gréco-romaine, et notamment par Claude Ptolémée, astrologue Grec qui vécut au IIème siècle après J.-C., au travers de son ouvrage, le Tétrabiblos, à l’origine de l’astrologie telle que nous la connaissons aujourd’hui en occident.

Ce dernier, qui utilisa les savoirs et connaissances anciennes pour construire l’astrologie telle qu’elle nous est parvenue vivait à une époque bien particulière.

Au deuxième siècle après J.-C., les deux zodiaques coïncidaient...

Au deuxième siècle après J.-C., les deux zodiaques coïncidaient, c’est-à-dire qu’à l’équinoxe de printemps, le Soleil se trouvait à la même position que le point Vernal sur l’écliptique, et cette configuration bien particulière ne se produit que tous les 25 800 ans.

Au moment où Claude Ptolémée vivait, il n’existait donc pas de décalage (Ayanamsa) entre le zodiaque de l’astrologie sidérale et le zodiaque des saisons (tropical).

En effet, ce décalage évolue très lentement dans le temps, il est dû au phénomène de précession des équinoxes qui fait que le décalage entre ces deux zodiaques progresse d’un degré tous les 72 ans.

En réalité, lorsque l’on observe le ciel d’un point de vue astronomique, le point d’intersection entre l’écliptique et l’équateur céleste (point vernal) ne se produit pas chaque année au même endroit dans le ciel comme pourrait le laisser supposer le zodiaque tropical.

Le phénomène appelé « précession des équinoxes » va faire rétrograder ce point vernal sur l’écliptique chaque année un petit peu plus, de telle manière que l’écart entre les deux zodiaques se creusera davantage chaque année.

Comme nous venons de le voir, ce décalage est de 1° tous les 72 ans, ce qui fait que les deux zodiaques ne correspondent qu’approximativement tous les 25 800 ans.

Il est pourtant très facile de se rendre compte de cette erreur en utilisant un logiciel d'astronomie qui permet de reproduire le ciel pour n'importe quelle date.

Par exemple, le 20 mars 2018, jour de l'équinoxe de printemps :

Ciel pour l'équinoxe de printemps du 20 mars 2018

Le point vernal est représenté par l'intersection de la ligne bleu (équateur céleste) et de la ligne jaune (l'écliptique).

A l'équinoxe de printemps, le Soleil se trouve précisément au niveau du point vernal comme vous le voyez sur cette représentation du ciel.

Le zodiaque tropical considère que le passage du Soleil au point vernal définit le 0° du Bélier, c'est pour cette raison qu'avec le zodiaque tropical, vous pouvez connaître votre signe en fonction de votre date de naissance.
Une personne née le 25 mars par exemple sera Bélier, voilà ce que vous dit l'astrologie tropicale.

Pourtant, il vous suffit de regarder le ciel tel qu'il était ce jour-là pour constater de vos propres yeux qu'au moment de l'équinoxe de printemps, le Soleil se trouvait assez loin de la constellation du Bélier, il se trouvait en réalité au début de la constellation des Poissons.

Voilà pourquoi le zodiaque sidéral est considéré comme le zodiaque des étoiles, il est fidèle à ce que vous pouvez réellement observer dans le ciel, contrairement au zodiaque tropical qui lui, ne se base finalement pas sur la réalité astronomique mais uniquement sur les saisons.

D’ailleurs, les astrologues ont continué à utiliser l’astrologie sidérales plusieurs siècles après l’époque de Ptolémée, car plusieurs horoscopes utilisant l’astrologie sidérale ont été découverts, jusqu’au IXème siècle, époque à laquelle l’astrologie tropicale pris le pas sur l’astrologie sidérale, notamment en raison de l’utilisation des saisons pour marquer le début des calendriers.

L’astrologie sidérale aujourd'hui

Aujourd’hui, au XXIe siècle, le décalage entre le zodiaque sidéral et le zodiaque tropical (Ayanamsa) est d’environ 25°.

Plus de 80% des gens ne sont pas du signe astrologique qu’ils pensent...

Aussi, à notre époque et à cause de ce décalage, plus de 80% des gens ne sont pas du signe astrologique qu’ils pensent.

En effet, à moins que vous ne soyez nés dans les 5 derniers degrés de votre signe, eh bien votre signe solaire est alors le précédent sur la roue du zodiaque.

Je sais que cela peut être un choc, mais rendez-vous compte, toute votre carte du ciel de naissance (thème astral) est ainsi modifiée.

Voici un exemple de carte du ciel, en astrologie tropicale et en astrologie sidérale, pour la même date, à l’équinoxe de printemps de l’année 2018.

Comme vous pouvez le voir, le Soleil (avec la flèche rouge) se trouve au tout début du signe du Bélier en zodiaque tropical alors qu’en zodiaque sidéral, le Soleil se trouve au début du signe des Poissons.

Comparaison d'un même thème astral en astrologie tropicale et sidérale (20 mars 2018 à 16h15) :

Carte du ciel en astrologie sidérale

Carte du ciel réalisées avec le logiciel d'astrologie Tempus Magis

Et ce n’est pas tout, l’ensemble des planètes reculent de 25°, l’ascendant, le milieu du ciel, et toutes les maisons rétrogradent de la valeur de l’ayanamsa.

Bien sûr, les aspects, qui sont en réalité des écarts angulaires restent inchangés, de même que la position des planètes dans les maisons sont conservées d’un zodiaque à l’autre, mais tout le reste change.

Ainsi, vous pouvez donc utiliser le tableau ci-dessous pour voir quel est votre signe astrologique sidéral, il est calculé pour notre époque, mais ces créneaux de date vont évoluer avec le temps, à cause de la précession des équinoxes.

Signe
Astrologie sidérale
Périodes

Bélier

15 avril – 15 mai

Taureau

16 mai – 15 juin

Gémeaux

16 juin – 16 juillet

Cancer

17 juillet – 17 août

Lion

18 août – 17 septembre

Vierge

18 septembre – 17 octobre

Balance

18 octobre – 16 novembre

Scorpion

17 novembre – 16 décembre

Sagittaire

17 décembre – 14 janvier

Capricorne

15 janvier – 13 février

Verseau

14 février – 14 mars

Poissons

15 Mars – 14 avril

Pour un résultat plus fiable, vous pouvez utiliser le calculateur de signe astrologique en astrologie sidérale, qui vous donnera votre véritable signe astral : Calculer mon vrai signe astrologique

Comme les astrologues anciens, ceux de l’antiquité ou comme un très grand nombre d’astrologues modernes qui ne suivent pas l’astrologie tropicale (issu de Claude Ptolémée), vous pouvez vous aussi utiliser l’astrologie sidérale, qui correspond à ce que l’on voit dans le ciel et qui correspond à une vérité naturelle et observable.

L’astrologie hindoue par exemple, qui est enseignée dans les universités et les facultés et dont l’efficacité est connue dans le monde entier est une astrologie basée sur le zodiaque sidéral.

Voici un article du magazine GEO ( voir l’article ) qui présente l’astrologie Indienne, et vous verrez que si chez nous l’astrologie est souvent tournée en dérision, voire ridiculisée, en Inde, qui conserve un système astrologique basé sur l’astrologie sidérale, cette discipline est respectée au plus haut point.

Vous savez maintenant pourquoi l’astrologie occidentale est généralement reléguée au rang des divertissements, à la page des horoscopes du matin, ou des blagues entre amis sur le caractère de l’un ou de l’autre.

Cette erreur commise il y a de près de 1800 ans, et propagée jusqu’à notre époque, a consacré l’utilisation d'un zodiaque qui n’est juste que tous les 25 800 ans, c’est un petit peu limité, vous l’admettrez !

Voilà pourquoi, pour ma part, j’ai décidé il y a très longtemps de baser mon travail astrologique, mes publications et mes consultations sur le zodiaque des étoiles et sur l’astrologie sidérale.

Vous pouvez maintenant à votre tour faire des expériences, analyser des thèmes en tropical et en sidéral, et vous faire votre propre opinion, car loin de vouloir imposer une vision de l’astrologie, je souhaite avant tout informer, afin que l’astrologie sidérale devienne pour vous d’abord une option sérieuse, et peut être pourquoi pas, un choix décisif dans votre pratique et dans vos travaux astrologiques.

Vous pouvez également, si vous le désirez découvrir la prestation d'analyse du thème astral que je propose, en astrologie sidérale bien sur.

Votre thème astral sidéral