Alexandre Johan
Astrologie traditionnelle & sidérale Consultation, conseil et formation

Alexandre Johan

La synastrie et la compatibilité astrologique

Accéder au guide vidéo
La synastrie : compatibilité astrale des partenariats

La synastrie est une technique astrologique qui consiste à superposer le thème astral des deux partenaires afin d’étudier les interactions entre ces deux cartes du ciel.

Il s’agit donc d’une comparaison de deux thèmes astraux, et l’étymologie du mot synastrie nous le rappelle.

En effet, le terme synastrie provient du grec « Syn » qui signifie réunir, et « Astron » qui a pour sens étoile ; on superpose donc les deux thèmes astraux complets des individus pour lesquels on désire étudier la compatibilité, que ce soit sur le plan sentimental, amical ou même professionnel.

De cette manière, il sera possible d’ anticiper de quelle manière ces deux personnes interagiront, si le contact sera aisé, et si la relation à des chances de durer dans le temps ou au contraire de péricliter rapidement.

D’ailleurs, si vous où vous demandez comment réaliser sur le plan pratique une synastrie, c’est-à-dire superposer automatiquement deux thèmes astraux, et lister les inter-aspects qui les lient les uns aux autres, il vous faudra alors disposer d’un logiciel astrologique qui offre cette fonctionnalité.

Vous pouvez par exemple utiliser le logiciel astrologique Tempus Magis, que je développe et que j’utilise depuis de nombreuses années et qui vous aidera à créer et enregistrer vos thèmes astraux, et à réaliser facilement et rapidement vos synastries.

Bien sûr, avant de comparer les ciels de naissance de 2 personnes, il est important d’analyser dans chacun des thèmes les planètes et les points particuliers associés aux relations amicales, amoureuses ou professionnelles.

C’est pour cette raison que l’analyse du thème astral individuel constitue l’étape essentielle et primordiale à toute analyse de synastrie.

Les relations et partenariats dans le thÈme astral

Le ciel de naissance détermine bien évidemment notre tempérament , notre caractère ainsi que notre manière de réagir dans les différents domaines de notre vie.

Les planètes personnelles (Soleil, Lune, Mercure, Vénus et Mars) vous donne donc de précieuses indications sur votre personnalité, sur votresensibilité, sur votre manière de communiquer ainsi que sur votre approche de l’amour, du bonheur et de l’action.

Évidemment, les maisons astrologiques ne sont pas en reste , car certaines d’entre elles vous parlent spécifiquement de relations amoureuses (maison V), des partenariats de toutes sortes, y compris les unions et les mariages (maison VII) ou encore de vos relations sociales et amicales (maison XI).

Nous ne détaillerons pas ici toutes les interprétations possibles, mais je vais vous donner les clés essentielles pour analyser le domaine relationnel, que ce soit sur le plan amical, professionnel ou sentimental d’un individu à partir de son ciel de naissance.

Analyse du Soleil, de la Lune, de Vénus et de Mars

Pour une femme, sur le plan affectif, le Soleil représentera notamment l’homme idéal, qui ferait par exemple un excellent époux. Mars quant à lui vous renseignera sur le type d’homme qui attira cette personne sur le plan physique, qui sera personnifié sous la forme d’un amant.

Pour un homme , au contraire, la Lune représentera notamment la femme idéale, et peut-être même son épouse. Pour le natif, Vénus représentera quant à elle l’attirance physique qu’il pourra ressentir, notamment au travers de la figure de l’amante.

Il est également important de vous intéresser aux pointes des maisons, et notamment aux descendants qui est en réalité la pointe de la maison VII, opposé à l’ascendant dans le thème astral.

Cette maison va parler des associations, privées ou professionnelles et par extension, elle vous renseignera aussi sur le futur conjoint ou associé, par exemple au travers de son maître qui vous montrera comment seront vécues les relations de couples.

D’ailleurs, le signe astrologique dans lequel se trouvera le maître du descendant pourra même correspondre au signe du conjoint.

Planètes en maison VII

Pour vous aider, voici l’analyse que l’on peut faire de la présence des différentes planètes en maison VII, et qui vont influencer la vie de couple et qui seront donc les éléments centraux des relations vécues.

On peut d’ailleurs considérer les planètes en maison VII comme « les ingrédients » des partenariats, des unions et du couple.

Le Soleil : besoin d’éclat et de reconnaissance extérieure au travers des partenariats.

La Lune : attachement à la notion de foyer et de famille.

Mercure : importance des échanges intellectuels et de la communication.

Vénus : l’amour et l’harmonie sont au cœur de vos échanges et de vos relations.

Mars : la vitalité, le dynamisme et la force sont très importants dans vos partenariats, ce qui apporte certes de la passion, mais aussi un risque accru de confrontation.

Jupiter : le cadre légal est toujours important, que ce soit au travers d’un contrat ou du mariage.

Saturne : souvent gage de mariage tardif, ainsi qu’une différence d’âge important entre les partenaires.

Maître de la maison VII

Comme nous l’avons vu un peu plus tôt, le maître de votre maison VII vous indiquera de quelle manière pourra se faire l’union et la relation , et quelles seront les motivations qui vous pousseront à vous associer à autrui.

En Bélier : unions rapides et impulsives

En Taureau : stabilité et sécurité

En Gémeaux : instabilité, superficialité et curiosité

En Cancer : les valeurs du foyer et de la famille sont essentielles

En Lion : la notion de réussite sociale occupe une place importante

En Vierge : notion de service et d’aide à son partenaire, habitudes et routines

En Balance : besoin d’équilibre et d’harmonie dans les relations qui seront douces et agréables

En Scorpion : possessivité, passion et fougue

En Sagittaire : besoin d’ouverture, de découverte et parfois même lien avec l’étranger

En Capricorne : l’ambition sociale et professionnelle occupera le centre des préoccupations

En Verseau : liberté et indépendance sont des valeurs essentielles de l’association et du partenariat

En Poissons : empathie, sensibilité et dévouement. Attention cependant aux illusions.

Pointe de la maison VII

Nous allons maintenant nous intéresser directement la pointe de la maison VII en signe, qui vous parlera de votre partenaire, de votre associé ou de votre conjoint.

En Bélier : conjoint indépendant et parfois autoritaire

En Taureau : partenaire stable, solide et sécurisant

En Gémeaux : rapports fraternels, partenaire jeune, curieux, mais aussi changeant

En Cancer : conjoint attaché au foyer et à la famille

En Lion : besoin d’admirer son partenaire ou son conjoint. Apporte également un certain conservatisme

En Vierge : le conjoint a l’esprit pratique, méthodique et matériel. Le quotidien revêt une importance particulière

En Balance : besoin de plaire, de séduire et de s’associer, avec tact et diplomatie

En Scorpion : conjoint à forte personnalité, avec un manque de diplomatie. Forte influence de la sexualité et rapports instinctifs

En Sagittaire : le partenariat et l’union sont vus comme moyens d’ouverture et d’expansion, notamment avec un lien avec l’étranger

En Capricorne : importance des principes et de l’éducation. Conjoint sérieux, solide et fidèle

En Verseau : partenaire indépendant, avec un fort besoin de tolérance et de liberté. Le conjoint sera certainement original

En Poissons : constitue la marque d’un conjoint sensible, impressionnable et dévoué, manquant cependant d’organisation et de rationalité.

Bien sûr, pour une analyse complète de la dimension relationnelle, il faudra aussi analyser la maison V (amour) et la maison XI qui vous parle des amitiés et des relations de groupes.

Maintenant que les éléments essentiels en lien avec les relations et les partenariats dans le thème astral ont été étudiés, il est en de s’atteler à la comparaison des deux thèmes astraux, c’est-à-dire à la synastrie en elle-même.

Comparaison des thÈmes astraux : la Synastrie

La comparaison se fait essentiellement en affichant les inter-aspects formés par les astres et les différents points (ascendant, descendant, milieu du ciel et fond du ciel) des deux thèmes que l’on compare.

On s’intéressera tout particulièrement aux aspects étroits dont l’orbe ne dépasse pas 2°.

De cette manière, il sera possible de mettre en évidence les points communs, les visions complémentaires ou encore les éléments risquant de constituer des points de friction ou de mésentente.

Pourtant, les rapports humains sont complexes, les unions et les amours ne sont pas toujours basés sur une entente parfaite. Lorsque vous commencez la comparaison de deux thèmes astraux, vous pouvez être confrontés à trois types de rapports bien différents.

Tout d’abord, la complémentarité entre deux personnes, qui induit des rapports d’opposition, c’est-à-dire d’un aspect entre deux signes opposés sur le zodiaque.

On peut également constater une entente harmonieuse, et cela se produit lorsqu’on trouve dans les inter-aspects des sextiles ou des trigones qui associe des planètes dans des signes dont les éléments sont compatibles.

En effet, vous n’êtes pas sans savoir qu’en astrologie, chaque signe astrologique est en correspondance avec l’un des éléments (Feu, Air, Eau et Terre).

D’ailleurs, l’une des premières comparaisons que vous pouvez réaliser, et celle du signe solaire des deux personnes dont vous étudiez la synastrie.

Si les éléments de leur signe solaire sont identiques, ou s’ils sont compatibles , c’est-à-dire de mêmes polarité, l’attirance pourra se développer rapidement et la relation sera facilitée.

De la même manière, vous pouvez appliquer cette analyse pour les autres planètes du septénaire (la Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne).

Analyse des inter-aspects

Enfin, on peut également anticiper des ententes difficiles et des frictions, qui se produisent lorsque deux planètes sont liées par des inter-aspects tel que des carrés, car les deux signes en question auront alors des éléments incompatibles.

Pour vous aider dans l’analyse de vos premières synastries, voici l’interprétation que vous pouvez donner aux 5 aspects majeurs que vous retrouverez dans chaque synastrie.

La conjonction : produit une osmose dans la manière de voir et de faire, il s’agit donc d’une relation entre deux individus qui vont se ressembler, mais il pourra cependant manquer de piment pour que la relation puisse rester épanouissante dans la durée.

L’opposition : complémentarité dans l’approche des deux individus. L’opposition produit généralement une attirance même s’il peut y avoir des frictions et des heurts.

Le trigone où le sextile : relation avec beaucoup de douceur ; idéal en apparence, mais avec un risque d’union qui manque de stimulation mutuelle, surtout si l’on trouve trop d’aspects harmoniques (trigone ou sextile) ou de conjonction dans les inter-aspects de la synastrie.

Le carré : n’est pas forcément négatif en lui-même, car il peut produire une forte attirance rapide, soit au contraire une répulsion immédiate. Le carré en tant qu’inter-aspect apporte une approche passionnée voir démesuré dans le rapport entre les deux individus.

Comment réaliser votre premiÈre synastrie :

Comme nous l’avons vu précédemment, l’analyse de la relation entre deux personnes au travers d’une synastrie est un exercice particulièrement complexe, notamment sur le plan astrologique.

Pour aller de l’avant, et réaliser vos premières synastries , je vous recommande donc de suivre la méthodologie suivante qui vous permettra, étape par étape, d’analyser une synastrie pour prévoir les chances de succès sur le court, moyen et long terme d’une relation, qu’elle soit amicale, sentimentale ou professionnelle.

Bien sûr, avant cela, il sera intéressant de réaliser une rapide analyse du thème astral des deux protagonistes, notamment au travers de leurs descendants, des planètes en maison VII et du maître de cette dernière comme nous l’avons vu au début de cet article.

Voilà la marche à suivre que je vous propose :

1) Etablir la liste des inter-aspects harmonique (sextile et trigone).

2) Etablir la liste des inter-aspects dissonants (carré et dans une moindre mesure opposition).

3) Etablir la liste des conjonctions ; il s’agit d’ailleurs du type d’aspect qui aura le plus de poids.

En comparant le nombre d’aspects dissonants et harmoniques, vous pouvez déjà vous faire une première idée en fonction des déséquilibres que vous constaterez.

Y a-t-il beaucoup plus d’aspects harmoniques ? Au contraire, les carrés sont-ils beaucoup plus nombreux que les conjonctions, les trigones et les sextiles ?

Il faudra d’ailleurs garder à l’esprit qu’une relation qui fonctionne sur le long terme doit être basée à la fois sur une complémentarité, sur une harmonie et un équilibre, mais aussi sur des éléments apportant quelques tensions et du piment pour éviter que la relation ne tombe dans la routine et dans l’ennui.

Vous pourrez ensuite affiner votre analyse en considérant tout d’abord les inter-aspects entre les planètes rapides : le Soleil, la Lune, Mercure, Vénus et Mars.

Puis, vous pourrez également vous intéresser aux inter-aspects entre les planètes rapides et les planètes lentes (Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton).

Maintenant que vous avez réalisé l’analyse des différentes planètes, vous pouvez également vous intéresser au maître des maisons VII respectives des deux natifs, afin de voir si elles sont liées par des inter-aspects dans la synastrie.

Dans un tel cas, le type d’aspects déterminera le type de relation entre les deux individus qui sont représentés par les maîtres des maisons VII (descendant).

Bien sûr, vous devrez garder à l’esprit que les planètes transaturniennes (Uranus, Neptune et Pluton) sont lentes, ce qui veut dire que les conjonctions de Neptune où Pluton sont tout à fait normales pour des personnes ayant un âge proche.

En effet, Neptune reste 14 ans environ dans un même signe et Pluton y passe 12 à 30 ans ! Vous devrez donc garder ces informations en tête lorsque vous analyserez les inter-aspects, afin de ne pas accorder d’importance à ces conjonctions.

Guide vidéo de la synastrie

Pour aller plus loin, vous pouvez suivre ce guide vidéo dans lequel je vous montre pas à pas comment réaliser vos premières interprétations de synastrie.

Vous y retrouverez les différentes informations présentes dans cet article, et je vous montrerai au travers d’un cas pratique comment procéder.